Ensemble #4: Enseignement à domicile : logiques, limites, perspectives

Ensemble Environnement Économie

Peu de Belges auraient imaginé un scénario de fin du monde tel qu’on le vit actuellement avec l’épidémie de COVID-19. Quasi tous les restaurants, hôtels, bars et compagnies aériennes sont (partiellement ou totalement) à l’arrêt. Même si ce scénario aurait pu être pire, il reste néanmoins terrible. La mise en quarantaine de la moitié de la population pose question : est-ce que le télétravail temporaire que nous réalisons va changer de manière durable notre perception des journées de travail ? Le télétravail va-t-il rester ancré dans nos habitudes bien après la fin de cette situation sanitaire préoccupante ?

Ensemble #3: Le petit guide du composteur bruxellois

Ensemble Environnement Écologie

Chaque jour, le Belge moyen produit environ 1 kg de déchets ménagers. De nombreuses personnes visent à réduire leurs déchets, voire à n’en plus produire. En temps de crise et de confinement, la quantité de déchet produit par les ménages augmente d’ailleurs considérablement, alourdissant le travail des personnes en charge du ramassage de ces déchets. Le compostage est une façon de retourner 20% de ces déchets à la nature, et à le traiter plutôt comme ressource que comme déchet. Petit tour des alternatives pour composter ses déchets, que l’on habite en appartement au 5ème étage ou que l’on ait un jardin.

Ensemble #2: Quelle économie dans l'Anthropocène ?

Ensemble Environnement Économie

Le modèle capitaliste qui gouverne l’économie depuis le début de la première révolution industrielle ne tient presque pas compte des limites que lui impose l’utilisation des ressources naturelles, et la tendance est allée en s’aggravant. Cependant, des voix aussi diverses que variées se sont élevées des débuts du capitalisme jusqu’à nos jours pour mettre en garde contre cette manière d’appréhender la relation entre l’humanité et ce qui l’entoure, vivant non-humain et non-vivant, sans influence majeure sur le devenir de l’économie en général et du capitalisme en particulier.

Ensemble #1: Art et Culture

Ensemble Art Culture

Rester chez soi pour résister contre l’ennemi invisible voilà les indications unanimes de nos gouvernements. Pourtant, il est aussi possible de voir cette épidémie comme une opportunité pour repenser notre quotidien, poser les jalons d’une société plus juste, équitable, et faisant sens. Ainsi, durant cette quarantaine, la rédaction de Cit’Light, vous propose de faire un tour d’horizon des alternatives pour sortir de l’immobilisme.

Dis-moi comment tu t’habilles, je te dirai qui tu es (et ce que tu vaux)

Environnement Écologie

Le vêtement, symbole humain, quintessence de l’être. Pour renaître, on se déshabille. Pour être quelqu’un d’autre, on change d’habits. Avec l’industrie alimentaire, celle du textile est l’une des plus rentables. Une industrie dont la base est la surproduction, la surconsommation et sans doute la sur-destruction. Ceci n’est pas une critique mais un constat.

Interview de Sébastien Biset, coordinateur de la Ferme Delsamme

Écologie Environnement Interview

Dans le cadre d’Alter’City, Cit’Light a interviewé Sébastien Biset, coordinateur de la Ferme Delsamme de La Louvière. La Ferme Delsamme est un acteur direct de l’écologie pratique et concrète.

Les intellectuels se positionnent sur l'écologie : Daniel Tanuro

Écologie Environnement Interview

Dans le cadre d’Alter’City, Cit’Light a interviewé le 3 février à Charleroi Daniel Tanuro, auteur de « L’impossible capitalisme vert », paru en 2010. Cette interview traite de l’actualité, des couples individualisme - action collective ainsi que nature - culture, et de l’écologie intégrale.

Allons-nous disparaître avec les abeilles ?

Environnement Écologie Biodiversité

« Les abeilles se meurent », nous avons tous déjà entendu cette phrase, à travers un média ou de la bouche d’un proche. Et, en effet, l’abeille, et notamment l’abeille mellifère traverse des temps assez compliqués. Ce constat global touche évidemment la Belgique qui figure au sommet des pays européens les plus touchés avec un taux de mortalité hivernale atteignant les 30%, chiffre conséquent quand l’on sait que celui-ci ne dépasse qu’exceptionnellement le seuil des 5%, il y a 30 ans. Quelles solutions pour éviter cet écocide programmé ?

Le petit guide de l'énergie verte

Démocratie Énergie Environnement Écologie

Il y a urgence en matière de lutte contre le réchauffement climatique. La maxime n’est pas nouvelle. Depuis les premiers cris d’alarme du GIEC, il y a plus de 20 ans, rien ne semble n’avoir changé. Si on regarde sur du long terme, le niveau de stabilisation de la température est proportionnel à la quantité cumulée de gaz carbonique passée et future que nous aurons émise. Le GIEC considère que si l’on veut « juste » une augmentation de 2°C, il faudra laisser sous terre plus de 80% des ressources aux énergies fossiles. Cet état de fait renvoyant directement à notre modèle de consommation. Quelle marge de manœuvre, nous reste-t-il ? L’énergie verte est-elle une voie à explorer ?

L'économie de déservice : l'énorme impact écologique du numérique

Numérique Environnement Écologie

Dans la ruée vers l’or que représente la collecte de données personnelles, le milieu du numérique est souvent ignoré de la discussion écologique. C’est d’un coté compréhensible, vu la place que les technologies ont pris dans la vie de chacun. Plus besoin de réfléchir à la persistance des données, notre travail est à l’abri. Plus besoin d’avoir peur de ne pas pouvoir travailler efficacement sur un document, on peut s’y atteler en équipe. D’un autre côté, le foisonnement de services gratuits permettant une économie du cloud addictive mérite d’être questionné. On oublie, aveuglé peut-être par la facilité d’accès, par la surcouche d’abstraction numérique, ces immenses data-centers qui doivent être refroidis et maintenus. On oublie le trafic internet qui doit être soutenu, ces machines qui tournent en permanence, synchronisées comme des horloges atomiques. Ajoutez à cela le travail des constructeurs favorisant par conception le rachat plutôt que la réparation. De fait, malgré les quelques déclarations des acteurs du numérique, les impacts écologiques du secteur grandissent chaque années. Après l’ivresse du service gratuit, de la surexploitation des données et de la fascination du dernier-cri, il est temps de passer à un peu de sobriété.